Close

"Repats" : 5 conseils pour réussir son retour au pays

Après un parcours scolaire ou académique hors du continent, vous faites peut-être partie de ces nombreux Africains issus de la Diaspora qui envisagent de retourner sur le continent. Des « repats » qui souhaitent pour la plupart contribuer au développement de l’Afrique où ils trouvent de nombreuses opportunités pour leurs talents. Mais beaucoup de candidats au retour manquent de préparation en amont et font face à une intégration très difficile. Pour vous épargner ces déconvenues, voici nos 5 conseils pour un retour au pays réussi.  

1. Retournez au pays pour de bonnes raisons...

Pour beaucoup, le retour au pays est idéalisé, assimilé à la vie de rêve d’expatrié : salaire local + offshore, cotisation retraite dans leur ancien pays d’émigration, maison avec toutes les commodités prises en charge, école internationale pour les enfants, femme de ménage, cuisinier, voiture avec chauffeur, billets-aller retours plusieurs fois par an pour la famille en Europe etc. Or, cette vie de rêve est un modèle qui n’est plus tellement d’actualité. 

Aussi, bon nombre de personnes retournent au pays “sur un coup de tête”, parce que la vie dans leur pays d’accueil ne leur convient plus, ils pensent trouver l’eldorado dans leur pays d’origine, mais plus de la moitié de ces personnes finissent pas quitter le pays après avoir vécu plusieurs échecs par manque de préparation. 

La nostalgie et le besoin de renouer avec ses racines, sa famille et sa culture est également primordial pour beaucoup de “repats”.

Et même si ces motifs sont légitimes, il faut néanmoins veiller à ce que ce retour s’insère dans un solide projet de vie de long terme sur place, bien construit, et global prenant en compte les dimensions professionnelles, familiales personnelles afin de garantir un retour dans des conditions optimales.


2. ...et au bon moment

Que l’on soit entrepreneurs ou employés, le moment idéal pour retourner au pays peut être différent, il est toutefois conseillé d’arriver à maturité. Pour les employés, le mieux est de rentrer après une solide expérience à l’étranger de plusieurs années afin d’être formaté aux environnements corporates internationaux et d’avoir le recul nécessaire pour relever des challenges locaux. Si votre projet est bien construit depuis assez longtemps, partez chercher des expériences dans les secteurs qui emploient en Afrique. Ces expériences permettront de mettre en valeur votre parcours académique. Dans le cas contraire, vous pourrez passer de nombreuses années à stagner et à avoir du mal à inverser la tendance, tant la vie professionnelle en Afrique est une autre réalité. 


3. Accordez du temps à votre recherche d'emploi

La recherche d’emploi peut prendre énormément de temps et de nombreux candidats tombent des nues lorsqu’ils s’aperçoivent que décrocher un emploi est loin d’être un long fleuve tranquille. L’information en matière de recherche d’emploi sur le continent est incomplète voire inexistante ce qui demande de redoubler d’efforts.  Si vous êtes entrepreneur, nulle doute que vous réaliserez un business plan pour étudier la faisabilité de votre projet, si vous êtes employé, agissez sur le même modèle : documentez vos idées, recherchez, accumulez, recoupez des informations de toutes les sources possibles sur les domaines qui vous intéressent, sans fermer les yeux sur celles les moins favorables à votre projet initial afin d’évaluer l’état de la concurrence et enfin entrez en contact avec le maximum de « repats » qui sont déjà bien installé dans le pays.


4. Adaptez vos soft skills au marché local

Si vous souhaitez retourner au pays, il est indispensable de savoir prendre en compte les réalités de votre environnement et de votre marché et de mettre en place des solutions innovantes adaptées au contexte. La familiarité avec l’inattendu et la préparation à ce que les choses ne se passent pas comme prévu sont essentielles pour les marchés africains. Il est également fortement apprécié d’être capable de s’adapter aux codes sociaux qui diffèrent d’un pays à un autre, voire même à l’intérieur d’un même pays. Il faut donc bien vous connaître et vous demander en toute sincérité si et comment vous pouvez faire face à des contextes changeants et parfois déstabilisants et s’assurer que vous êtes suffisamment résilients pour réussir.


5. Créez vos réseaux locaux

En Afrique, les réseaux sont indispensables dans la réussite d’un projet professionnel, c’est d’ailleurs pour cela que l’on entend souvent cette phrase :  “En Europe on vous demandera votre CV ; aux États-Unis on ne regardera que vos compétences. En Afrique, on vous demandera qui vous envoie ! ».

Même si le continent connaît des avancées technologiques, les méthodes de recrutements traditionnelles tels que les réseaux, les recommandations et les cooptations sont toujours la norme. Les opportunités d’emploi en Afrique sont encore très confidentielles, la grande majorité des offres ne sont pas publiées sur internet c’est pourquoi il est impératif de chercher en amont, élargir votre champ de recherche aux réseaux personnels et professionnels, se rendre sur place, faire des rencontres, essayer de s’imposer dans le souvenir de décideurs, ne pas hésiter à leur soumettre votre analyse sur base des problématiques qu’ils rencontrent, ceci devrait faire mouche.

Voilà, vous avez désormais les clés en main pour réussir votre retour au pays. Et vous, avez-vous d’autres suggestions pour bien préparer votre départ ?

 

 

Sources : https://yannhazoume.com/repats-7-conseils-pour-un-retour-reussi/

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

10 artistes afro à connaître

10 artistes afro à connaître Dave McClinton Aujourd’hui nous vous proposons de découvrir 10 artistes contemporains afro à connaître absolument ! Petit tour d’horizon de

Voir plus >

Me contacter