Close

La Grande Muraille Verte en Afrique

Des femmes plantent des graines d’arbres dans la région de Zinder au Niger (LUIS TATO / FAO)

Lancé en 2007, il s’agit d’un des plus grands projets écologiques au monde : construire une “muraille” écologique de Dakar à Djibouti pour lutter contre la désertification. Mais ce projet n’avance pas au rythme espéré. À l’occasion du “One Planet Summit” dédié à la biodiversité, qui s’est tenu le mois dernier à Paris, des engagements financiers importants ont été annoncés. Retour sur ce défit pharaonique. 

Reverdir le Sahel

Ce projet vise à restaurer d’ici à 2030, 100 millions d’hectares de terres dégradées au Sahel, notamment par la plantation d’arbres, afin de ralentir la progression du désert en Afrique. Sous la direction de l’Agence panafricaine de la Grande Muraille Verte, celle-ci traverserait 7.500 km de l’ouest à l’est du continent, avec 11 pays sur son trajet : Sénégal, Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger, Nigeria, Tchad, Soudan, Érythrée, Éthiopie, Djibouti.

Où en est le projet ?

Selon un rapport publié par les Nations Unis en septembre 2020, à peine 4% de l’objectif prévu pour 2030 a été atteint en 20 ans même si sur le terrain les signes sont encourageants avec 20 millions d’hectares replantés et irrigués, plus de 350 000 emplois créés et environ 90 millions de dollars (74 millions d’euros) générés sur la période 2007-2018. Il faudrait toutefois restaurer deux fois plus de terre chaque année pour parvenir à tenir les objectifs fixés pour 2030. Or par manque d’argent, ce projet avance trop lentement et il faut compter sur un financement international pour le mener à bien. Les pays en proie à une insécurité constante ont d’autres soucis que de mener des actions écologiques. Le Mali n’a reboisé que 6 000 hectares de son territoire par exemple.

La Grande muraille verte: un projet de 8000 km. | OUEST-FRANCE

One Planet Summit : la dernière chance

Lors du “One Planet Summit” consacré à la biodiversité qui a eu lieu à Paris le 11 janvier dernier, 11,8 milliards d’euros sur 5 ans ont été promis ainsi que la création d’un secrétariat de la Grande Muraille Verte, rattaché à la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification

Cette muraille a un énorme potentiel. Elle pourrait créer dix millions d’emploi et capturer 250 millions de tonnes de carbone. Elle pourrait considérablement transformer la vie de 100 millions de personnes en cultivant une mosaïque d’arbres, de prairies, de végétation et de plantes. Pour parvenir à son terme, pas moins de 8,2 millions d’hectares devront être restaurés chaque année jusqu’en 2030. Pour un coût total estimé entre 29 et 35 milliards d’euros. Si les annonces du “One Planet Summit” sont effectives, ce projet pourrait bien devenir réalité.

 

Sources : 

https://www.ouest-france.fr/environnement/biodiversite/la-grande-muraille-verte-au-sahel-le-defi-humain-le-plus-ambitieux-de-la-planete-7113339

https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/environnement-africain/au-sahel-la-grande-muraille-verte-le-projet-de-reboisement-pour-freiner-l-avancee-du-desert-reste-embryonnaire_4253275.html

https://www.bfmtv.com/environnement/environnement-qu-est-ce-que-le-projet-de-grande-muraille-verte-en-afrique_AD-202101110382.html

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/afrique-afrique-vers-renaissance-grande-muraille-verte-85156/

https://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/vers-une-acceleration-de-la-grande-muraille-verte-dafrique-1279763

 

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

10 artistes afro à connaître

10 artistes afro à connaître Dave McClinton Aujourd’hui nous vous proposons de découvrir 10 artistes contemporains afro à connaître absolument ! Petit tour d’horizon de

Voir plus >

Me contacter