Close

Comprendre le diabète  

Il est 5h de l’après-midi. Le déjeuner n’est plus qu’un lointain souvenir et vous vous trouvez face à un choix cornélien : savourer votre dessert favori, vous contenter d’un fruit, ou juste … d’un verre d’eau en attendant le prochain repas.

Face à la tentation, nous choisissons souvent l’option la plus appétissante et aussi, la moins diététique. Après tout, diminuer la quantité sucre dans le Bissap ou de lait concentré sucré dans le dégué fait-il (réellement) la différence ? Plusieurs crient déjà au sacrilège à l’idée de modifier la recette de vos douceurs favorites.

Vous avez tout à fait le droit de douter de l’impact de ces choix en apparence anodins sur votre santé mais avant, parlons un peu du diabète.

Le saviez-vous ?L’Organisation mondiale de la santé a dénombré 1,6 million de décès causés par le diabète et 422 millions d’adultes vivant avec cette maladie, principalement dans les pays en développement.

Qu’est-ce que le diabète ?

Le diabète est une maladie chronique caractérisée par un taux de glucose particulièrement élevé dans le sang, survenant lorsque l’insuline n’est pas produite en quantité suffisante ou utilisée efficacement par l’organisme. Sans insuline, les cellules peinent à extraire du sang le glucose qu’elles transforment ensuite en énergie, d’où une augmentation de la glycémie (concentration de glucose dans le sang).


On distingue 3 principaux types de diabète :


-le diabète de type 1

Caractérisée par un déficit de production de l’insuline, cette maladie héréditaire  touche surtout les enfants. Elle se traduit par une soif/faim constante, une perte de poids, une sécrétion d’urine accrue ou encore des troubles de la vision.


le diabète de type 2

C’est la forme la plus courante, majoritairement causée par des facteurs environnementaux( alimentation, activité physique, tabagisme…), les facteurs de risques étant l’âge, le surpoids ou encore des antécédents familiaux. Aux symptômes similaires à ceux du type 1, s’ajoutent entre autres une cicatrisation tardive des plaies et une perte de sensibilité dans les membres.

Cette maladie touchant en majorité des adultes peut être précédée par une intolérance au glucose ou une anomalie de la glycémie à jeun. Dans les deux cas, la glycémie est supérieure à la normale mais inférieure aux valeurs mesurées chez les patients diabétiques.


-le diabète gestationnel

Il survient ponctuellement  pendant la grossesse, se caractérise par une glycémie supérieure à la normale.

Quelles sont les conséquences du diabète ?

En Afrique en particulier, le diagnostic du diabète est souvent tardif. La majorité des patients ignorent qu’ils sont atteints et se présentent parfois à l’hôpital avec des complications sévères touchant : les vaisseaux (risque d’accident vasculaire cérébral multiplié par 2 ou 3), les yeux (rétinopathie avec risque de cécité), les nerfs (neuropathie des membres inférieurs, ulcères, risques d’amputation), ou encore les reins (insuffisance rénale). Le diabète gestationnel quant à lui peut occasionner des complications lors de l’accouchement.
Si rien n’est fait, le nombre de diabétiques dans le monde pourrait augmenter (figure ci-dessous) et atteindre 23.9 million d’ici 2030 dans la région Afrique.

 

Nombre estimé de personnes atteintes du diabète au niveau mondial et par région en 2017 et 2045(20-79 ans)

Que faire face au diabète ?

Prévenir

Bien qu’il soit difficile d’agir sur des facteurs de risque tels que l’hérédité, l’adoption d’une l’hygiène de vie saine est particulièrement efficace dans les cas de diabète de type 2 pour lesquels l’OMS a émis plusieurs recommandations, notamment :

  • – Atteindre et maintenir un poids corporel normal ;
  • – Avoir un régime alimentaire sain et éviter le sucre et les graisses saturées;
  • – Arrêter le tabagisme

– Pratiquer une activité physique régulière

 

 

Dépister

Même en l’absence de symptômes particuliers, une grossesse ou encore l’existence d’antécédents familiaux, sont autant de raisons de contrôler régulièrement votre glycémie. Différentes méthodes de diagnostic existent mais en règle générale, une simple prise de sang suffit. On parle de diabète lorsque :

  • – La glycémie, à n’importe quel moment de la journée, est supérieure à 2 g/l en présence de symptômes
  • – La glycémie à jeun est supérieure ou égale à 1,26 g/l, contrôlée à deux reprises en l’absence de symptômes
  •  

D’autres analyses peuvent également contribuer au diagnostic (ex: dépistage d’une rétinopathie, suivi de la concentration de cholestérol, recherche de symptômes de maladies rénales).

 

  • Traiter

La prise en charge du diabète nécessite une prise en charge spécialisée et un suivi régulier des patients.

 

  • – Diabète de type 1

Les injections quotidiennes d’insuline sont complétées par un suivi assidu de leur glycémie, et l’adoption d’habitudes saines.

 

  • – Diabète de type 2

Celui-ci repose en grande partie sur l’adoption d’un style de vie sain (alimentation équilibrée, maintien d’un poids normal, activité physique régulière, arrêt du tabagisme…).Cette approche peut être associée à la prise d’insuline et autres antidiabétiques.

En matière de diabète, le proverbe “prévenir vaut mieux que guérir” est on ne peut plus vrai. Pourquoi risquer les complications occasionnées par cette maladie quand des modifications environnementales et comportementales ont fait leurs preuves et que le dépistage peut être réalisé par une méthode simple. 

Boisson obtenue par infusion de fleurs d’hibiscus sabdariffa(oseille de Guinée ou roselle)-foléré (Cameroun), dableni (Mali, Côte d’Ivoire, ou Burkina), karakandji (Centrafrique), zobo (Nigéria), Ngai Ngai (Congo)
Dessert d’Afrique de l’Ouest , également appelé thiakry fait à base de couscous de mil, de fromage blanc, de lait concentré et autres ingrédients
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/noncommunicable-diseases
who.int/fr/news-room/detail/06-04-2016-world-health-day-2016-who-calls-for-global-action-to-halt-rise-in-and-improve-care-for-people-with-diabetes
https://www.afro.who.int/health-topics/diabetes
Source: Atlas du diabète de la FID – 8ème Édition P.9
https://www.afro.who.int/fr/node/530
Source: Atlas du diabète de la FID – 8ème Édition P.
https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/diagnostic/diagnostic-diabete
 

 

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Découvrez aussi…

Me contacter